Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bien décidé à surfer sur la dynamique Mélenchon, le Front de gauche jette ses forces dans la bataille des législatives. Objectif : constituer un groupe à l’Assemblée et peser sur Hollande.

 

Après avoir réalisé 9,5 % en Moselle et 12 % en Meurthe-et-Moselle au 1er tour de la présidentielle, le parti de Jean-Luc Mélenchon repart au combat, bien déterminer à peser sur les législatives.

 

 

 

 

Hollande n’a pas le droit à l’erreur. Il dispose d’une fenêtre de tir pour contraindre nos partenaires européens, au premier rang desquels l’Allemagne, à sortir des politiques d’austérité en favorisant le retour de la croissance. » Ferme sur les prix, Patrick Abate (PCF) confirmait, hier, son engagement dans la campagne législative. Candidat sur la circonscription de Metz 1, le maire de Talange, par ailleurs vice-président à la Région, s’élance sous les couleurs du Front de gauche. C’est, avec la socialiste Aurélie Filippetti, une connaissance personnelle, qu’il s’apprête donc à affronter à gauche. « Je ne serai pas son supplétif », prévient-il, bien décidé à ne pas faire de la figuration.

 

La confrontation s’annonce amicale sur la forme, mais sans concession sur le fond. Redécoupée en 2010, la circonscription de Metz 1 (87 000 électeurs) comprend les cantons d’Amnéville, Rombas, Marange-Silvange, Woippy, Maizières-lès-Metz et Metz ville.

 

Abate fonde son espoir de succès sur les 11 % obtenus par le Front de gauche au soir du 1 er tour. Et s’il doit retenir une incitation, il cite, avec l’approbation de sa suppléante Joelle Daeschler, le vote exprimé à Hauconcourt : « En 2007, Buffet y avait obtenu une voix, contre 35 cette fois pour Mélenchon. » De là à anticiper un duel de second tour Filippetti/Abate…

    

Article du Républicain Lorrain du 10 mai 2012

Tag(s) : #Elections 2012

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :