Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est sa 9ème année d’existence, et le Festival Hommes et Usines affirme de plus en plus sa place prépondérante dans le paysage culturel « pluriel » de la Lorraine.

La Direction des Affaires Culturelles coordonne en effet un projet de recherches territorialisées en Lorraine, et le Ministère envisage une étude des festivals innovants. C’est pourquoi, avec le festival du film italien de Villerupt et le festival du cinéma arabe de Fameck, le Festival Hommes et Usines a été choisi parmi les trois festivals à étudier, ce qui est un grand signe de reconnaissance.

 

Depuis sa création, l’objectif d’Hommes et Usines est de susciter les rencontres entre « voisins » plus ou moins proches, à l’occasion de spectacles exceptionnels choisis lors du Festival off d’Avignon ; des spectacles au ton engagé, qui nous entraînent à nous questionner sur l’autre et sur le sens de la vie, mais également des spectacles qui nous font rêver, qui nous permettent de nous évader.

 

Cette année encore, les mots d’ordre du Festival sont « découverte » et « émotions », avec  Pas perdus et ses acrobates « zen », Hôtel carton ou le quotidien burlesque de deux sans domicile fixe, Mémoire de ma mémoire, pièce traitant du thème difficile et nécessaire du génocide arménien, Moi qui marche, une histoire d’amitié entre un homme et un enfant brisé par la guerre, l’intensité de la danse avec No(s) limit(es) ou encore du rock festif avec les chants révolutionnaires espagnols d’El Comunero.

 

Nous ne pouvions manquer d’évoquer la fermeture d’Arcelor Mittal à Gandrange au cours d’Hommes et Usines, c’est pourquoi, en ouverture du Festival, nous vous proposons une soirée spéciale, symboliquement prévue le 1er mai. Il s’agit du spectacle Sortie d’usine, adapté d’après une collecte de témoignages d’ouvriers commencée en 2006 et qui sera suivi d’un débat sur le thème des luttes depuis 1967 dans la sidérurgie et les mines en Lorraine.

 

De la volonté du Festival Hommes et Usines de créer des passerelles entre les individus, quels que soient leur âge, leurs centres d’intérêts ou leur origine, est né Tandoori, projet ambitieux qui réunit le travail des danseurs de hip-hop et de danse orientale, des musiciens de l’Orchestre Municipale, des slameurs, et des percussionnistes lors d’un spectacle original et métissé par l’apport de chacun.

 

Comme chaque année, tous les spectacles du Festival sont absolument gratuits afin que tout le monde puisse en profiter, quelles que soient ses conditions de vie, car nous pensons que la culture doit aller au devant des gens et s’ouvrir à tous et à toutes.

 

Alors rendez-vous à la Salle Jacques Brel pour deux semaines de rire, d’émotions fortes, de rencontres et d’échanges.

 

Bon Festival!
Festival Hommes et Usines 2009


Vendredi 1er mai à 20h00 - Salle Jacques Brel

Sortie d’usine

de et par Nicolas Bonneau

 

mise en scène / collaboration écriture : Anne Marcel

scénographie : Vanessa Jousseaume

création lumières : David Mastretta


En mai 2006, Nicolas Bonneau, auteur, comédien et conteur, a amorcé une collecte de témoignages d’ouvriers en Poitou-Charentes. Pendant plusieurs mois, certains ont accepté de parler : des retraités, des actifs, des syndiqués de tous bords, hommes, femmes, militants, résistants, cheminots, infirmières, cadres, patrons… Le résultat ? Sortie d’usine, une pièce de théâtre qui commence comme une fresque révolutionnaire sur un air de flonflons et qui se poursuit comme une confession, celle de Gilbert et de tant d’autres qui racontent « leur » usine. Avec humour, Nicolas Bonneau se nourrit de la petite histoire des gens pour raconter les grandes luttes sociales.
Le site de la compagnie

Le spectacle sera suivi d’un débat sur le thème des luttes dans la sidérurgie et les mines en Lorraine.

1967 - 2009 : Quatre décennies de luttes

Quelles perspectives d’avenir ?

Tag(s) : #Actualités

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :