Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elections sénatoriales : le groupe CRC continuera de s’opposer aux politiques libérales du gouvernement

      Nombreux sont les commentateurs qui annonçaient la disparition corps et âme du groupe Communiste Républicain et Citoyen (CRC) au Sénat.

      Pas plus tard que ce matin le Républicain Lorrain, se contentant d'une information provisoire livrée quelques heures après la clôture du scrutin, présentait un beaux graphique en couleur dans lequel apparait une double erreur. On peut y lire 9 sièges Communiste/ France Insoumise. Il n'y aurait donc pas de groupe CRC puisqu'il faut être 10 minimum… En fait, ce ne sont pas 9 mais 13 sièges. Deuxième erreur : il n'y a pas d'élu(e) France Insoumise.

      Avec donc 13 sénatrices et sénateurs élu(e)s sur les listes soutenues ou présentées par le PCF, le groupe CRC se maintient et devient au Sénat le principal groupe d’opposition aux politiques très libérales de l'actuel gouvernement. 

      Ont été élu(e)s : Pierre Laurent, secrétaire national du PCF à Paris, Eliane Assassi, présidente du groupe CRC (Seine-Saint-Denis), Eric Bocquet (Nord), Dominique Watrin (Pas-de-Calais), Cécile Cukierman (Loire), Laurence Cohen (Val-de-Marne), Pascal Savoldelli (Val-de-Marne), Guillaume Gontard (Isère, DVG), Fabien Gay (Seine-Saint-Denis), Pierre Ouzoulias (Haut-de-Seine), Michelle Greaume (Nord). Ils siégeront avec Christine Prunaud (Côtes D’Armor) et Thierry Foucaud (Seine-Maritime), dont les sièges n’étaient pas renouvelables.

      Malgré un contexte difficile, l’élection se fondant sur les résultats des élections municipales de 2014, les candidates et candidats présents sur les listes de rassemblement dans le cadre du scrutin proportionnel ou individuellement dans le cadre du scrutin majoritaire auxquelles participait le PCF ont attiré un nombre de suffrage bien supérieur à ce qui avait pu être prévu.

      En Moselle le PCF et les élu(e)s rassemblé(e)s au sein de l'Association Départementale des Elu(e)s Communistes Républicains et Citoyens du département (ADECR57) avait fait le choix de l'union des forces de gauche dans la continuité des engagements aux sénatoriales de 2001 et 2011  et dans ceux des municipales de 2014.

   J'étais donc candidat sur la liste "Au Service de la Moselle" conduite par Jean-Marc Todeschini.

     Notre liste a fait 556 voix. Il ne nous aura manqué que 84 voix pour être premier et décrocher un second siège.

      La division à gauche avec une liste PS dissidente menée par Philippe Gasparella qui fait 116 voix aura ainsi permis à Jean-Louis Masson d'être le  grand vainqueur de cette élection. Il engrange 2 sièges. Les deux suivants revenant à François Grosdidier et Jean-Marie Mizzon, la Droite sort renforcée de cette élection en Moselle.       

      En tout état de cause les élu(e)s CRC mèneront, dès la rentrée, le combat contre un projet de budget au service des plus riches  qui dans le fond devrait satisfaire les élu(e)s de Droite, qu'ils soient constructifs, comme ils disent, ou pas…
     
     Les élu(e) CRC au Sénat, eux, n'auront de cesse de montrer qu’une autre répartition des richesses peut fonder une nouvelle politique économique, source de plein emploi.

     Le groupe CRC œuvrera aussi au rassemblement, nécessaire et urgent, pour stopper les coups de butoirs d’Emmanuel Macron contre les communes.

      Avec les élu(e)s de l'ADECR57 nous serons de ces combats dans notre département de la Moselle.

       A bientôt donc et bien à vous,

      Patrick ABATE

Tag(s) : #Au Sénat, #Actualités, #politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :