Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lagarde, Tapie, la Cour de justice de la République, le FMI... Lettre ouverte à chez ces gens là / avec l'aimable collaboration de Jacques Brel

Poursuivie pour négligences dans sa gestion de l'arbitrage Tapie en tant que Ministre des Finances, Christine Lagarde risquait jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d'amende.

Mais la Cour de Justice de la République a estimé que le délit de négligence qui pouvait lui être lui reproché ne pouvait pas être à l'origine d'une sanction... même très symbolique.

Effectivement, "en raison de sa personnalité et de sa réputation ", selon les termes de cette Cour de Justice de la République,  elle doit être dispensée de peine...

La négligence, c' est rien de moins que 403 Millions d'euros royalement attribués, dans un arbitrage plus que douteux, au non moins douteux affairiste Bernard Tapie.  Il ne s'était pas suffisamment enrichi des entreprises et des emplois qu'il avait saccagés, tout comme des tricheries qu'il avait organisées. Il fallait qu'une Ministre de la République vienne encore le protéger...par négligence !

La Justice, c'est en l'espèce une justice à deux vitesses. Celle qui s'applique à Madame Lagarde et à Monsieur Tapie et celle qui sera appliquée aux citoyens lambda que nous sommes. Essayons par négligence de ne pas payer à temps nos amendes, nos impôts ou nos cotisations sociales...la sanction -normal- sera automatique !

La République, dans cette affaire, c'est celle des copains et des coquins qui sont tour à tour, et quelques fois tout à la fois, hauts fonctionnaires, avocats d'affaires, administrateurs du CAC 40, banquiers, ministres, spéculateurs et grand argentiers internationaux...c'est ce que furent ou sont encore Madame Lagarde et Monsieur Tapie...leurs personnalités et leurs réputations ne sont plus à démontrer !

Le Fond Monétaire International s'est empressé de confirmer que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes...

La main sur le cœur, ce n'était pas prévu, jurent-ils, ils ont sondé jusqu'au plus profond de leur conscience de caste et en moins de 24 heures ont apporté la bénédiction de l'Honorable Institution à cette mesquinerie que le plus mauvais théâtre de boulevard n'aurait pas osé mettre en scène... Faut vous dire Monsieur, que chez ces gens là on n' vit pas Monsieur, on triche !

La Cour qui porte ces noms magnifiques de Justice et de République aura montré son immense intérêt pour l'ordre établi, pour la grande finance et les organismes internationaux qui les représentent... cet ordre établi détestable et mortifère que Madame Lagarde et Monsieur Tapie représentent si bien... Faut vous dire Monsieur, que ces gens là on n' cause pas Monsieur, on compte !

C'est ainsi un très mauvais tour qui a été joué à la Justice et la République.

Justice et République... c'est la maison de Frida dans la chanson de Brel :

".... et puis, il y a Frida,  qu'est belle comme un soleil et qui m'aime pareil que moi j'aime Frida. Même qu'on se dit souvent qu'on aura une maison avec des tas de fenêtres, avec presque pas de murs et qu'il fera bon y être et que si c'est pas sûr, c'est quand même peut-être....parce que les autres veulent pas, parce que les autres veulent pas..."

Madame Lagarde, Monsieur Tapie, Mesdames et Messieurs les juges de la Cour de Justice de la République, Mesdames et Messieurs les Administrateurs du Fond Monétaire International vous êtes bien les autres de cette chanson de Jacques Brel : "chez ces gens là". https://www.youtube.com/watch?v=JxqNP2O4N1w

Vous êtes bien les autres qui détruisez l'Espoir de notre Maison Commune de la Justice et de la République. De cela, pour sûr, malgré votre arrogance ou votre pouvoir, vous êtes bien coupables !!!!

Tag(s) : #Actualités, #finance

Partager cet article

Repost 0