Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une gare dans une ville... un handicap pour la ville ou une chance pour tout un territoire  ?

Article du Républicain Lorrain du samedi 16 juillet : « Parkings saturés à la gare : les usagers du TER paieront ».

 Après Hagondange, puis Mondelange, maintenant Maizières-Lès-Metz. C'est vrai qu'il est plus facile de taxer les gens qui vont travailler - avec en plus des tarifs discriminatoires selon leurs domiciles - que de convoquer autour d'une table l'ensemble des partenaires (Région, Villes concernées, Association de voyageurs, SNCF, RFF, TIM) pour aborder les problèmes de mobilité et d'inter modalité. C'est de façon globale, sur l'ensemble de notre territoire, qui  constitue qu'on le veuille ou pas une réalité métropolitaine, que la réflexion et l'action s'imposent. En effet, une vision à courte vue et à dessein strictement local est tout autant inefficace qu'inacceptable.

     On apprend que le stationnement aux abords de la gare de Maizières-lès-Metz va être payant, tout comme le stationnement situé sur le ban communal de Mondelange, à proximité de la gare d’Hagondange.  Les Maires de ces deux villes suivent, ainsi sans grande originalité, les choix faits de longue date par leur chef de file local : le Maire de Hagondange. De toute façon c’est Monsieur Sadocco, qui le dit : «les entreprises luxembourgeoises prennent en charge les frais de stationnement ». Rassuré ? Pas vraiment, et en particulier concernant l'immense majorité des travailleurs frontaliers, les plus fragiles, qui ne bénéficient pas de telles mesures !

     Les nuisances dont peuvent, à juste titre, se plaindre les riverains constituent bien un souci pour les municipalités. Par contre le règlement de ces difficultés relève, lui, d'une problématique globale en terme de mobilités et d'inter modalité qui concerne l'ensemble de notre bassin de vie et d’emploi.

     Cela dépasse de loin les seules limites territoriales des villes concernées. Les Maires de ces trois villes considèrent-ils qu’avoir une gare dans la ville relève plus du handicap que d’un réel atout en matière d’attractivité et de développement ? Considèrent-ils que la gestion de ces infrastructures ne concerne pas l'ensemble du territoire et de ses concitoyens ? Il manque de toute évidence une approche d'intérêt général et une véritable vision de l'aménagement de notre territoire. Y compris même une approche sur le simple territoire de la Communauté de Communes Rives de Moselle que dirigent pourtant MM. Mahler, Freyburger et Sadocco. S’il fallait une preuve, on la trouverait dans le simple fait que les tarifs sont discriminatoires, ce qui n'est jamais le cas ailleurs autour des gares.  

     Il y a deux façons d'aborder le problème du stationnement autour des gares de Maizières-lès-Metz et Hagondange :

     Il y a la solution inaugurée par M. Mahler. Elle consiste, de façon unilatérale et autoritaire, à frapper les usagers du TER au portefeuille en mettant en place des zones bleues, des parkings payants et autres restrictions de stationnement aux abords des gares dans une vision strictement locale et donc avec aucune chance de régler le problème sur le fond et  dans l'intérêt des citoyens et de notre territoire.      

     Mais il y a aussi la solution qui privilégie la concertation, l'aménagement du territoire et l'intérêt de l'ensemble des habitants de notre bassin de vie et d'emploi, dont ceux de la communauté de Rives de Moselle.  Pour ma part, j’avais choisi cette solution il y a déjà plusieurs années lorsque notre territoire a obtenu la qualification de « Territoire à enjeux » par la Région Lorraine. Cela concernait les bans des communautés de communes Rives de Moselle et Pays Orne Moselle. Je proposais, par exemple, la mise en place d’un réseau de bus urbain améliorant considérablement la mobilité Est-Ouest entre les deux Communautés de communes actuelles et desservant les gares de Maizières-Lès-Metz et Hagondange. Cela aurait pour effet de réduire de manière significative les besoins en stationnement autour des deux gares.

     Par ailleurs, à mon initiative, s’est tenue le 6 mars 2015 en Région une réunion avec les Maires de Mondelange, Hagondange et Maizières-lès-Metz, les élus et les services du Conseil Régional de Lorraine en charge de la mobilité.

     Cette réunion avait pour but d'anticiper, de faire le point sur la situation et sur des pistes  pour agir durablement en prévision de l'augmentation des dessertes et du trafic TER.  La région, à l'époque, était prête à investir et avait, avec le succès que l'on sait, déjà réalisé des aménagements efficaces, comme à  Knutange pour ne citer qu'elle et que j'ai eu l'honneur d'inaugurer.

     Le Maire d’Hagondange - qui a engagé des travaux dans la Rue de la Gare  sans même envisager la moindre concertation à l'époque avec la Région Lorraine - n'était déjà pas prêt à assumer l'approche globale et concertée qu'aurait dû imposer la responsabilité qui était la sienne dans une ville qui accueille la deuxième gare de Moselle.  Résultat ? Ces travaux ont aggravé la situation tant pour les riverains que pour les commerçants locaux. Mais, pour le sujet qui nous concernent, celle aussi des usagers du TER.

     Maintenant M. Mahler est président de la Communauté Rives de Moselle, il n'est pas plus prêt qu'auparavant à envisager le problème dans sa globalité. Faut-il rappeler les responsabilités territoriales de chacun et donc les moyens d'agir concrètement ? Faut-il rappeler que M. Freyburger est conseiller départemental et que  M. Sadocco est conseiller Régional... ?

     On attend avec impatience une véritable vision et un véritable engagement dans l'intérêt de tous et  de tout un territoire. Un territoire qui mérite une politique en phase avec sa réalité métropolitaine. C'est à dire une politique partagée et globale inscrite dans l'intérêt général et non dans une vision à courte vue et à dessein strictement local. Cela fait  cruellement défaut. Ce sont aujourd'hui les usagers du TER qui en sont les grands perdants.

 

Ci-dessous, l'article paru dans le Républicain Lorrain du 16 juillet 2016 

Une gare dans une ville... un handicap pour la ville ou une chance pour tout un territoire  ?
Tag(s) : #Intercommunalité, #Actualités, #Rives de Moselle, #Frontaliers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :