Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ASCOMETAL : le coût du capital

Les véritables problèmes de l’industrie française apparaissent au grand jour !

Le groupe Ascométal (environ 2000 salariés dont 600 sur Hagondange) subit un endettement important depuis le rachat par le groupe Apollo par le biais d’une opération strictement financière, un LBO.

Pour faire simple : c’est l’entreprise rachetée qui s’endette pour payer le rachat. Ce faisant, elle s’étouffe financièrement. Et pourtant, le marché est porteur. Les carnets de commandes sont remplis. Les aciers spéciaux sont d’une qualité indiscutée. Tout comme la compétence des salariés.

Alors, où est le problème ?

Le problème, c’est donc le coût du capital qui gonfle l’endettement. L’endettement qui est aujourd’hui à l’origine des difficultés de paiement et qui a provoqué le redressement judiciaire.

Ceci étant, quoi qu’il advienne, à l’avenir, ces coûts financiers qui limitent les capacités d’investissement mettront forcément l’entreprise en difficultés. Aujourd’hui, en plus de l’inquiétude des salariés, voire même de leur démotivation, les clients et les fournisseurs sont forcément frileux. Résultat : un fleuron de l’industrie française est fragilisé. 600 salariés directement concernés et des centaines de salariés sous-traitants en Moselle sont menacés.

Où est la responsabilité ?

Est-ce le coût du travail, dont on parle tant aujourd’hui ? Non ! La responsabilité, c’est le coût du capital dont on voit ici toute la nocivité.

Les Elus communistes et Républicains sont aux côtés des travailleurs et de leurs familles. Ils ne comprendraient pas que la Justice et les Pouvoirs Publics ne tirent pas les leçons, ne fassent pas les bons choix et ne prennent pas les bonnes décisions dans l’intérêt de l’outil de travail, de l’industrie, de notre département et de notre région.

Tag(s) : #Actualités, #Emploi, #Economie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :